Comment faire une déclaration de dégâts des eaux ?

Published on Monday March, 16th 2020 by Gadiela
Comment faire une déclaration de dégâts des eaux ?

Les dégâts des eaux détruisent les biens matériels et les équipements au sein d’une maison. Ils sont aussi source de moisissures et de fissures au niveau des murs notamment. Or, il s’agit de l’un des sinistres les plus fréquents pouvant toucher un logement. Pour évaluer l’étendue des dégâts, il est important d’effectuer une déclaration à l’assureur. Ce dernier proposera ensuite une solution pour réparer les dommages constatés.

Comment réagir face à un dégât des eaux ?

Les dégâts des eaux entraînent une dégradation du logement et de ses équipements. Ils peuvent être dus à une fuite dans la toiture, un mauvais entretien des canalisations, un débordement de machine à laver, un dysfonctionnement du robinet, etc. Il est impératif de réagir rapidement pour limiter les dommages. Avant d’appeler un professionnel pour la réparation, quelques gestes peuvent être réalisés en urgence.

Dans un premier temps, il convient de déterminer l’origine de la fuite d’eau, puis de couper l’alimentation pour stopper l’écoulement. Ensuite, il faut éponger les surfaces atteintes et déplacer les meubles et autres équipements pour les préserver. Il est important de faire un inventaire des biens endommagés pour pouvoir les rapporter à l’organisme assureur.

Par la suite, il faut aérer la maison pour la faire sécher. Cette étape est indispensable pour éviter les moisissures et limiter les dégâts. Il faut aussi éteindre les équipements touchés et couper l’électricité avant toute intervention, en particulier si le dégât des eaux est important. Par la suite, en fonction de l’étendue des dommages, le recours à un plombier (ou un autre professionnel) peut s’avérer indispensable.

Quant à l’organisme assureur, il se chargera d’envoyer un expert pour faire un compte-rendu des détériorations. Aussi, rien ne doit être jeté. Idéalement, il faut prendre en photo les dégradations dues au sinistre. Ceci permettra à l’expert de les évaluer correctement et de déterminer les conséquences financières que les dégâts des eaux ont engendrées.

Quelques précautions pour prévenir les dégâts des eaux

Pour éviter les dégâts des eaux, certaines précautions doivent être prises. Il faut inspecter régulièrement les conduites d’eau. Les robinets d’alimentation doivent être accessibles à tout moment. Lorsque l’occupant de la maison s’absente plusieurs jours, le mieux est de couper la circulation générale de l’eau.

Il convient de bien fermer les portes et fenêtres avant de quitter son domicile, notamment en cas de changement climatique récurrent. L’état des joints autour des sanitaires doit être vérifié fréquemment. Si les façades comportent des fissures ou que la toiture laisse entrer de l’eau dans la maison, il est impératif de les réparer.

L’entretien régulier des gouttières et des canalisations contribue aussi à limiter les dégâts des eaux. En cas de gel, il faut penser à vidanger les installations de chauffage. Il est également important de ventiler le logement et d’en optimiser l’isolation et le chauffage.

Dégâts des eaux : contacter l’assurance habitation

Avant de réaliser une déclaration des dégâts des eaux, il est fondamental de vérifier les garanties du contrat d’assurance habitation. En effet, il faut s’assurer que le sinistre est bien pris en charge par l’assureur.

Il est important de souligner que les dégâts causés par les eaux sont au premier rang des réclamations en assurance habitation. Toutefois, tous les contrats d’assurance ne couvrent pas les dégâts des eaux.

Une personne qui a été victime d’un sinistre se doit de le signaler rapidement à son assureur. Le délai ne doit pas dépasser les cinq jours ouvrés suivant l’incident. Pour cela, une lettre recommandée avec accusé de réception doit être envoyée à l’organisme assureur.

Il convient de mentionner dans ladite lettre les coordonnées et le numéro du contrat d’assurance. Le sinistre doit être décrit en précisant sa nature, sa date de survenue, ainsi que l’heure et le lieu de l’incident.

Les dommages doivent également être indiqués (matériels ou corporels), ainsi que leur importance. Il faut rendre compte de l’état estimatif des biens détruits. Le dossier doit comporter un constat amiable « dégât des eaux », que le responsable du sinistre et la (les) victime(s) doivent remplir ensemble.

Ce document est disponible depuis le site web de la compagnie d’assurance. Il doit contenir les circonstances du sinistre, les causes, le lieu et la nature des dommages. À cela s’ajoutent les coordonnées des personnes concernées et celles de leur assureur.

Le document est à adresser à l’assurance habitation du responsable du sinistre et des victimes, ainsi qu’au propriétaire du logement. Parfois, la compagnie d’assurance sollicite une expertise. Le professionnel se rend à l’habitation pour constater les dommages et indemniser la victime. Cette dernière doit avoir en sa possession des preuves pour justifier les dommages causés par le dégât des eaux

Et si le montant proposé ne convient pas à la victime, celle-ci peut demander une contre-expertise à ses frais.

Pour aller plus loin :

  1. Dégâts des eaux: Se protéger efficacement
  2. Comment choisir votre logiciel de gestion locative
  3. L’assurance loyer impayé: une bonne idée?

Share the article

Categories

All
Assurances
Agent Immobilier
Contrat de location
Impôts
Investissement Immobilier
Location meublée
Travaux
Loyer et charges
Location saisonnière
Logiciel de gestion locative
Banque

Try our lease management solution. It's free and 100% automated !

Spend a few minutes setting your account and you will then enjoy your free time. Applicéo will do it for you !
Relax, Applicéo takes care of your lease management.
Top