L'indice des loyers expliqué simplement

Publié le lundi 16 mars 2020 par Gadiela
L'indice des loyers expliqué simplement

La plupart des contrats de location prévoient une clause concernant la révision annuelle des loyers. C’est grâce à ce terme que les bailleurs peuvent augmenter leurs tarifs tous les ans. Ils ne sont toutefois pas libres de fixer l’augmentation comme ils le souhaitent. Ils doivent se baser sur l’évolution des loyers au cours des 12 derniers mois. Celle-ci est traduite par l’indice de référence des loyers

Qu’appelle-t-on indice de référence des loyers ? 

L’indice de référence des loyers ou IRL est un chiffre indicatif calculé par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Il sert de cadre de référence pour l’augmentation des loyers des logements loués vides ou meublés. 

L’objectif est d’empêcher les bailleurs d’imposer une augmentation abusive. Il est bon de rappeler que la hausse des loyers est régie par des règles strictes. L’augmentation ne peut survenir qu’une seule fois par an et est soumise à deux conditions :

  • La hausse n’est possible que lorsque le contrat de location prévoit une révision annuelle.
  • Et même dans ce cas de figure, l’augmentation proprement dite ne doit excéder l’IRL enregistré sur les 12 derniers mois. 

De ce fait, l’indice des loyers a été établi pour mieux encadrer les augmentations et pour lutter contre l’inflation. 

Comment l’indice des loyers est-il calculé ?

L’Insee calcule l’indice des loyers tous les trimestres etse base sur l’indice des prix à la consommation afin que la hausse corresponde à l’évolution du pouvoir d’achat des ménages. 

Depuis le 8 février 2008, l’organisme se réfère uniquement sur la progression enregistrée au cours des 12 derniers mois. Il ne tient pas compte du prix du tabac et des loyers en cours. 

D’un point de vue global, le taux d’évolution retenu est la différence entre l’IRL en cours et l’IRL du même trimestre de l’année précédente. Une fois l’écart établi, la hausse du loyer ne peut aller au-delà de l’évolution enregistrée. 

Le calcul de l’augmentation se fait sur le montant des loyers hors charges. Pour obtenir le chiffre à ne pas dépasser, une formule assez simple a été établie :

Nouveau loyer = (loyer actuel x nouvel IRL du trimestre de référence du bail) / IRL du même trimestre de l’année précédente.

Quels sont les effets de l’indice de référence des loyers sur leur hausse ? 

Grâce à l’indice de référence des loyers, les propriétaires bailleurs peuvent augmenter les loyers tout en restant dans le cadre légal. Les locataires, quant à eux, subissent la hausse sans que cela ne leur porte préjudice. 

C’est aux bailleurs que revient la tâche de réviser leurs loyers. Pour ce faire, ils doivent détenir trois données majeures, à savoir :

  • le montant actuel du loyer ;
  • le nouvel IRL du trimestre en cours ;
  • l’ancien IRL du même trimestre, mais de l’année précédente.

Concernant le nouvel IRL du trimestre de référence, le propriétaire dispose de deux options. Il peut se référer au dernier IRL paru avant la date de signature du bail de location. À défaut, il se réfère à l’IRL que l’Insee a annoncé lors de la signature du bail. 

Pour ce qui est de la révision des loyers proprement dite, la première ne doit avoir lieu qu’un an après la signature du contrat de location. Par exemple, si le bail a été signé le 6 mai 2019, il sera possible de réviser le loyer à la date du 6 mai 2020. L’ancien IRL à considérer sera celui du premier trimestre de l’année 2019, tandis que le nouvel IRL sera celui du premier trimestre de l’année 2020. 

Il faut souligner que le bailleur ne dispose que d’un délai d’un an à compter de la date de révision pour envoyer sa demande de révision au locataire. 

Pour aller plus loin :

  1. Comment régulariser vos charges locatives
  2. Comment choisir votre logiciel de gestion locative
  3. Pourquoi choisir un garant pour sa location

Partagez l'article

Catégories

Toutes
Investissement Immobilier
Location meublée
Travaux
Loyer et charges
Location saisonnière
Logiciel de gestion locative
Banque
Assurances
Agent Immobilier
Contrat de location
Impôts

Essayez notre solution de gestion locative gratuite et 100% automatisée !

Consacrez quelques minutes au paramétrage de votre compte et vous pourrez ensuite profiter de votre temps libre retrouvé. Applicéo s'occupera de tout !
Détendez-vous, Applicéo s'occupe de votre gestion locative.
Top